Classique - 6/2012

Référence:

2 CD - CHF 29.00

 

Schubert : les trois derniers quatuors à cordes

Dès les premiers accords, nous sommes prévenus : ce Schubert-là n'est pas un doux rêveur. Plus proche de Beethoven que de Chopin, son sens du tragique s'exprime par des tempêtes, des brusques emportements, mais aussi des langueurs et des caresses. Cet art du contraste est parfaitement dosé par le Quatuor Artémis, dont le son si clair est capable des plus audacieux changements d'atmosphère, construisant malgré ces écueils un discours d'une parfaite cohérence.

Dans La jeune Fille et la Mort, Schubert crée une dramaturgie autour du thème de son Lied éponyme, et convoque le destin, la fatalité mais aussi une certaine aspiration au repos en guise de contrepoint. Le quatuor Rosamunde est tout empreint de sentiment (mais non de sentimentalisme); l'évidence de ses mélodies en fait une des oeuvres les plus populaires du compositeur. Quant au quatuor en sol majeur, le dernier que Schubert ait composé, ses dimensions (plus de cinquante minutes) mais aussi son expressivité exceptionnelle en font une quasi-symphonie pour quatuor à cordes.

(557.8 kB)

(514.3 kB)

(554.0 kB)

 

Les prix sont indiqués sous réserve de modification.

 

Tous nos coups de coeur

Actuels

Classique

Jazz

World

Chanson

Enfants

Divers

 

Copyright © 2015 Disques Plain Chant